28/06/2017

Un journal en ligne pour la défense du patrimoine de Paris et de son cadre de vie

Conformément à la décision prise lors de la réunion du 30 mars 2017 en présence de Jan Wyers, Thierry Marcus, Philippe Khayat, Christine Nedelec et Marie Karel, SOS Paris aura un nouveau site créé par Philippe Khayat.

Le site existant, créé par Marie Karel en 2012, lui est confié et se transforme en journal en ligne dédié à la défense du patrimoine de Paris.

Pour cette transition, le délai de 3 mois imposé arrive à terme et le site affichera bientôt son nouveau nom et des nouveaux articles.

La défense du patrimoine de Paris et de son cadre de vie demeurent son objet et sa raison d’être.

 

 

 

 

 

 

29/06/2017

Geneviève nous quittait il y a un an jour pour jour…

Il y a un an, nous quittait  Geneviève Paultre (1919-2016) fut une des figures les plus marquantes de la défense du patrimoine parisien et de l’association SOS Paris. Nous gardons toujours vif son souvenir et nous nous efforçons de suivre son exemple.

« Protéger le patrimoine de Paris, son cadre de vie et sa poésie »

maje

Geneviève Paultre rejoint SOS Paris aux côtés de Marie de la Martinière et de Marthe de Rohan Chabot en 1973. Dans les années 70, elle soutient Brice Lalonde dans le 6e arrondissement et se présente aux élections à ses côtés, avec les Amis de la Terre. Liée d’amitié avec le dessinateur Cabu, « supporteur » de SOS Paris, qui l’accompagne dans certains de ses luttes patrimoniales dans le 6e arrondissement (comme la Brûlerie du Café près de l’Odéon), elle est un élément moteur de la préservation de l’héritage parisien. ____________________________

 

 

Extraits de la vidéo en cours de montage de l’interview filmée de Geneviève Paultre par Bernard Gazet :

 

Au coeur de toutes les batailles que SOS Paris mène, depuis ses débuts et jusqu’au début des années 2010, Geneviève est à l’origine de plusieurs victoires de l’association. Membre du Conseil d’administration de SOS Paris (elle refuse la présidence à plusieurs reprises) et déléguée du 6e arrondissement, elle se consacre au Bulletin.  Auteur d’un très grand nombre d’articles, elle contribue aussi à sa mise en page et sa publication. En charge du suivi du BMO (Bulletin Municipal Officiel) avant qu’il ne soit informatisé, elle assure également, très efficacement, la liaison avec les délégués. Durant les premières décennies de l’existence de SOS Paris, la réunion mensuelle des délégués a lieu chez elle.

 

Protéger « le patrimoine de Paris, son cadre de vie et sa poésie », est le combat de sa vie, à qui elle se consacre avec énergie et courage, mais aussi humour et gentillesse.   ____________________________

Bernard Gazet a filmé une interview de Geneviève Paultre, à son domicile, le 22 mai 2007. Cette vidéo est en cours de montage.

chez_genevieve

Pendant longtemps la réunion de juin avait lieu au manoir de Geneviève Paultre en Normandie.

Étiquettes :
29/03/2017

Modernité discordante

par Louis-Edmond Goupy
Dans le droit fil des conceptions haussmanniennes, les constructions des « trente glorieuses » (1950-1980) inaugurent une nouvelle architecture de rupture avec le bâti du Paris ancien. Dans le deuxième arrondissement le parcellaire préhaussmannien est resté en grande partie intact ; cependant des « dents creuses » ou des bâtiments promis à la démolition ont donné lieu à l’édification d’immeubles dont le matériau contemporain dépare – c’est le moins qu’on puisse dire – les façades homogènes auxquelles ils auraient dû s’intégrer.

Ces photographies numérotées illustrent quelques exemples :

 

 

1 – Affreuse construction remplaçant l’Hôtel des Gabelles (XVIIIème) au 1 rue Gramont.
2 – Immeuble au 65 rue de Richelieu remplaçant une maison XVIIIème où Stendhal a habité.
3 – Place de la Bourse : immeuble au coin de la rue Vivienne qui est bordée d’hôtels XVIIIème.
4 – Place de la Bourse : immeuble AFP de l’autre côté, idem.
5 – Angle rue du Mail – rue Montmartre (ancien Siège du Figaro), en face d’immeubles XVIIème.
6 – Immeuble au 25 rue d’Aboukir, en face d’immeubles XVIIème.
7 – Immeuble au 129 rue Montmartre (1994), en face d’immeubles XVIIème.
8 – Construction 1995 par les AGF défigurant le côté homogène du Boulevard des Italiens en remplaçant deux excellentes maisons du XIXème.
9 – Immeuble au 18 rue du Croissant, bordée de maisons XVIIIème et début XIXème.
10 – Immeuble au 176 rue Montmartre, inhabitable par son effet de serre, en fond de cour d’un hôtel du Bd Montmartre inscrit à l’ISMH.
11 – Immeuble au 46 rue Notre-Dame des Victoires datant de 1994, derrière la Bourse.