Réinventer l’immeuble d’autrefois

Par Harold Hyman 

Un cabinet d’ architecture, APS, spécialisé en revitalisation des bâtiments anciens, nous surprend par sa fraîcheur au Salon du Patrimoine culturel (Paris 2012). Leur idée novatrice : restaurer, adapter, convertir des immeubles historiques à de nouveaux usages en amenant l’immeuble a renaître soit sous forme remaniée, soit sous sa forme d’origine (partiellement), soit dans un fascinant mélange des deux.

Idée élémentaire pourrait-on penser, mais en fait non, car elle émerge lentement, et récemment. Cette idée d’allier ancien et neuf vient se greffer à la restauration, classique et formelle, devenue science exigente et affaire de spécialistes. APS se lance frontalement dans ce nouveau genre: il compose avec les exigences techniques d’un immeuble actuel, qui sont stricts, et élevés. Et avec les misères des immeubles actuels, en matière de chauffage, de climatisation, d’aération, d’humidité, ce travail est ardu. Car les immeubles anciens, souvent inadéquatement entretenus, sont accusés de  vétusté et promis à la démolition ou l’embaumement.

Pascal Colné, Aline Maréchaux et Harold Hyman. Photo Marie Karel.

APS rénove, réinvente, revisite le passé de l’immeuble. Et infléchit les normes selon la logique « nul besoin d’isoler partout pareil, ni aux normes les plus draconiennes partout ». Le résultat : des structures réinventées au mieux, utilitaires et conceptuellement liés à leur passé et à leur avenir.

Le coût dans tout cela? Il ne s’agit pas de faire des économies de coûts par compression des efforts et des matériaux. Au contraire, l’étude préalable, scientifique à souhait, s’alourdit. Puis on agit selon le plan définit par après. L’économie est davantage dans la réduction subséquente de la facture énergétique ! Sur le chantier de la Caserne du Fort-Neuf de Vincennes, la dépense énergétique a baissé, selon le commandant, de presque 10 fois! Remarquable.

Le génie particuler d’APS réside avant tout dans la vision philosophique de la rénovation : comment fonctionnait le bâtiment à l’ère pré-électrique? Comment s’y chauffait-on? Qu’est-ce qui peut disparaître, qu’est-ce qu’on peut injecter d’actuel dans la structure ancienne? Et enfin, coup de maître, comment étendre un immeuble en utilisant les plans d’origine retrouvés dans les archives de l’architecte !

Le site de la société APS Environnement :

http://www.aps-environnement.com/

 

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :