Archive for octobre, 2013

26/10/2013

Des tours à Paris ? Une interview d’Yves Contassot

Yves Contassot (EELV) s’exprime sur les projets de tours à Paris.

Interview réalisée par Berrnard Gazet pour SOS Paris et le Collectif contre la Tour Triangle, le 25 octobre 2013, avec le concours d’Olivier Rigaud et de Christine Nedelec, dans le cadre des interviews filmés réalisés en vue des Municipales 2014. SOS Paris défend la skyline de Paris.

Pour voir la vidéo cliquez sur l’image. Durée : environ 5 min.

***

24/10/2013

Nathalie Kosciusko Morizet: non à la Tour Triangle

À quelques mois des municipales qui auront lieu en mars 2014, SOS Paris interroge les candidats à la Mairie de Paris sur leur projets urbaines et architecturaux concernant notre ville, et bien entendu, sur leurs intentions concernant les tours actuellement en projet.

Face à la caméra de SOS Paris, Nathalie Kosciusko Morizet, à l’occasion de son déplacement Porte de Versailles, s’est clairement prononcé contre le projet de la Tour Triangle.

L’interview a été réalisée le 4 octobre 2013, à la Porte de Versailles, avec le concours d’Olivier Rigaud et du Collectif contre la tour Triangle. Propos recueillis par Bernard Gazet.

Durée : environ 4 minutes. Pour voir la vidéo cliquez sur l’image.

Extraits des propos de Nathalie Kosciusko Morizet :

« Je soutiens les associations dans leur combat… » (…) « Paris c’est un urbanisme horizontal… » (…) « La Tour Montparnasse est le monument le plus détesté des parisiens »

« La Ville de Paris pratique une fausse concertation sur ce sujet comme sur beaucoup d’autres : on affiche le principe de la conceration, mais on n’ecoute pas, on n’entend pas, la concertation sert d’alibi. Moi, c’est peut-être ma ma pratique de l’écologie et mon expérience du Grenelle de l’environnement, je crois aux vertus du travail collectif. Surtout sur des sujets où tout le monde est en cause, tout le monde est concerné. Une tour, ça se voit de très loin, ça change le paysage de la ville. »

« Je demande solonnellement à la Ville de Paris de ne pas forcer la décision de ne pas accélèrer le tempo, de ne pas engager les choses de façon inhabituelle avant les élections. »

SOS Paris qui défend la skyline de notre ville et s’oppose au concept des tours pour une multitude de raisons (cf notre Recueil de textes) compte continuer à filmer des interviews des candidats, à la Mairie de Paris en vue des municipales.

***

24/10/2013

Christophe Najdowski, candidat EELV, critique les projets de tours à Paris

Dans le cadre des interviews réalisées en vue des Municipales 2014, après Nathatlie Kosciusko Morizet et Yves Contassot, SOS Paris a interrogé Christophe Najdowski, candidat EELV à la Mairie de Paris, sur la question des projets de tours à Paris.

Interview réalisée par Bernard Gazet (SOS Paris) avec le concours d’Olivier Rigaud et du Collectif contre la Tour Triangle et de Christine Nedelec (secrétaire générale adjointe de SOS Paris).

La question des tours à Paris reste au coeur des préoccupations de notre association qui défend la skyline (ligne d’horizon) de notre ville.

Durée environ 4 minutes. Pour voir la vidéo cliquez sur l’image.

23/10/2013

Revue de presse : décadence des tours d’affaires dans Challenges

À lire dans Challenges du 20/10/2013

La vérité sur… la décadence du quartier d’affaires de La Défense

Extrait :

« Plus de 200.000 mètres carrés de bureaux rutilants commercialisés d’un coup ! Nos trois dirigeants-VRP rivalisent donc de promesses alléchantes. Carpe Diem joue la carte écologique et collecte la pluie pour arroser ses jardins suspendus. Eqho surfe sur la mode du campus et en promet une version verticale. Majunga choisit le luxe et offre « terrasse et patio à chaque étage, application iPhone dédiée et conciergerie 5 étoiles ».

Peur justifiée du vide

Problème, ces bijoux d’architecture et de technologie sont vides. Un agent immobilier s’alarme : « Le réservoir de bureaux disponibles à la Défense a explosé de 74% en six mois, à plus de 400.000 mètres carrés. Quatre ans de stock ! » Et ce n’est pas fini. Selon la Cour des comptes, d’ici à 2018 émergeront encore 400.000 mètres carrés de bureaux si les tours D2, Air², Trinity, Phare ou Hermitage pointent leurs nez comme prévu. »

(…)

Un malheur n’allant jamais seul, l’offre de seconde main abonde. A l’image de la Coface qui a lâché cet été sa tour éponyme pour aller à Bois-Colombes, voilà 30.000 mètres carrés libérés. SFR abandonne début novembre la tour Séquoia pour Saint-Denis, encore 55.000 mètres carrés).

La Société générale – qui garde ses tours jumelles et la tour Granite, dont elle est propriétaire – libère progressivement ses immeubles-satellites, comme la tour Pacific, au profit de son nouveau site à Val-de-Fontenay. Soit 53.000 mètres carrés de plus. Et GDF Suez menace de vider les lieux. Ce qui ferait encore 70.000 mètres carrés. »

(…)

« Assis sur un département, une région, deux communautés de communes et six collectivités locales de tous les bords politiques, le quartier d’affaires est une opération d’intérêt national, sous l’égide de l’Etat.

Résultat : si ce sont bien les collectivités qui touchent le « pactole » des taxes aux entreprises – près de 180 millions d’euros, selon le dernier calcul de l’Aude –, ce sont les établissements publics Epadesa et Defacto qui sont chargés d’aménager et d’entretenir les lieux. Et qui se disputent – jusque devant le tribunal administratif – les moyens dont ils disposent, la recette des parkings et les droits à construire…

Problème, le coût de la rénovation de la Défense tourne entre 300 et 500 millions d’euros. Une facture qui explique que les tours poussent comme des champignons. Encore faut-il qu’elles trouvent preneur. »

Retrouvez l’article complet sur le site de Challenges en cliquant ici

Vous pourrez aussi répondre au mini- sondage :

Et vous, aimeriez-vous travailler à la Défense ?

***

%d blogueurs aiment cette page :