Éditorial

olivier dm

Par Olivier de Monicault, 

président de SOS Paris

Dans peu de temps les parisiens auront à voter pour les élections municipales. Étant apolitique, SOS PARIS n’a pas l’intention d’interférer dans votre choix mais nous voudrions insister sur l’importance de ce vote pour l’avenir de Paris et rappeler ce qui nous semble essentiel.

Dans notre dernier bulletin nous avons publié un livre blanc de questions au futur Maire de Paris récapitulant ce que nous espérons de lui : un urbanisme à l’échelle humaine, respectueux du patrimoine et refusant une architecture de rupture, une ville moderne et vivante qui évolue dans le cadre légué par les générations précédentes, une plus grande écoute des souhaits des parisiens.

A la lecture des programmes des candidats, on peut trouver des motifs de satisfaction et des motifs d’indignation, tout et son contraire. Il s’agit de véritables catalogues qui ont pour but de séduire l’électeur avec des promesses souvent démagogiques voire contradictoires.

Bien sûr tous les candidats manifestent leur amour du patrimoine et font des propositions intéressantes à ce sujet (pour les églises par exemple), mais il ne s’agit que de promesses et une fois élu le nouveau Maire, quel qu’il soit, ne mettra sans doute pas le patrimoine au premier plan de ses préoccupations surtout en période d’austérité financière. Nous vous invitons toutefois à lire attentivement ces programmes et, pendant la période préélectorale,  à interroger les candidats sur les questions qui vous tiennent à coeur. Il faut que les candidats sachent que de nombreux électeurs sont sensibilisés par la protection du patrimoine et refusent que Paris soit défiguré. Les positions de certains candidats sont en totale opposition avec nos combats : la protection intégrale du site des Serres d’Auteuil, l’intrusion au coeur du Paris historique d’un immeuble contemporain agressif sur le site de la Samaritaine ou la construction de la Tour Triangle. Méfions-nous également des grandes formules :  promesses d’un « Paris contemporain », d’une ville qui doit se « réinventer avec le XXIe siècle » etquidoit« setransformer jusqu’à son coeur historique » (allusion à la Canopée desHalles).

Rappelons qu’il existe un certain nombre de mesures de protection du patrimoine : classement monument historique, liste des protections Ville de Paris, règles du PLU, avis de la Commission du Vieux Paris… Nous souhaiterions que dans l’avenir les Maires de Paris les respectent au lieu d’instituer des dérogations et de passer outre chaque fois qu’elles les gênent.

 

 

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :