La Samaritaine : vers une jurisprudence ?

La Samaritaine : ce n’est pas fini !…

Suite à l’annulation du permis de construire d’un des bâtiments de la Samaritaine par le Tribunal Administratif de Paris, dont le plan prévoyait une façade en verre ondulé, l’Académie de l’architecture lance une alerte et met en garde contre une « jurisprudence fondée sur des critères esthétiques et subjectifs » faisant mine d’ignorer que le jugement a été basé sur le texte même du Plan Local d’Urbanisme. Or, c’est bien un jugement esthétique et subjectif qui a conduit les responsables de la Samaritaine à choisir le projet Sanaa !

Doit-on débattre de l’esthétique ? Soit ! Mais signalons au passage que cette réaction de l’Académie de l’architecture prouve bien que l’architecture contemporaine est passée désormais dans sa phase « académique »…

MK

Détail de la décoration du magasin 3 de la Samaritaine (sous la marquise), rue de Rivoli à Paris. © O.Taris

La Samaritaine, détail. © O.Taris

 

Publicités

One Comment to “La Samaritaine : vers une jurisprudence ?”

  1. Marre de vous, vous êtes les fossoyeurs de Paris. Vouloir faire de Paris une ville-musée est symptomatique de ce qu’est devenu notre pays: un pays vieillot, déprimé sans vision du futur. Vous n’êtes qu’une bande de nostalgiques effrayés par l’avenir. La nostalgie est une pathologie française!

    J'aime