On nous écrit: un hôtel de 1849 en bon état dans le 11e destiné à la démolition

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Bonjour,
Un ancien hôtel de 1849, en très bon état, au 62 rue Oberkampf 75011, est frappé d’un permis de démolition. L’association « la petite roquette » occupaient les lieux, il y a encore peu de temps. Le panneau «permis de démolir» est là depuis plusieurs mois déjà.

Sans être intrinsèquement un monument historique, cet immeuble a du charme et appartient à l’histoire de Paris. Il s’inscrit parfaitement dans la perspective de la rue.

Je suis profondément attristé par la destruction programmée de ce type de construction témoin de l’époque Louis-Napoléon Bonaparte.

Les fausses bonnes raisons d’aménagement urbain des années 70 circulent toujours. Sous la pression de groupes d’intérêts, d’abominables furoncles « architecturaux » continuent à s’élever avec arrogance dans Paris. L’agence Barrault & Pressacco construira cette prochaine verrue, présentée comme un projet ambitieux en pierre massive, à l’emplacement de ce singulier petit hôtel de 1849.
Que pouvons-nous faire pour empêcher la recrudescence de ces pratiques brutales à l’encontre de notre mémoire et comment stopper la propagation de la laideur ?
Cordialement,

SD

NDLR : Un grand nombre de parisiens se pose ce type de question au quotidien, face à un permis de démolir incongru qui leur apprend que l’environnement qu’ils apprécient, qu’ils aiment et très souvent, qu’ils ont choisi en venant habiter dans tel ou tel quartier parisien, l’aspect urbain qui fait de Paris une ville unique, est dénigré et promis à la défiguration, la disparition… Si vous êtes dans ce cas, écrivez-nous pour exprimer votre sentiment, votre opinion face à la multiplication de projets qui « grignotent » petit à petit le cadre de vie parisien Vous pouvez nous écrire par e-mail (sos.paris@orange.fr), par courrier (103, rue de Vaugirard, 75006 Paris) ou sur notre page Facebook.

______

© Photo Harold Hyman

Publicités

One Comment to “On nous écrit: un hôtel de 1849 en bon état dans le 11e destiné à la démolition”

  1. Comme on a dit: Que pouvons-nous faire pour empêcher la recrudescence de ces pratiques brutales à l’encontre de notre mémoire et comment stopper la propagation de la laideur ?

    J'aime