Au-delà de la Tour Triangle à Paris, un débat sur la métropole durable de demain

Article publié sur le site de « La Gazette des communes »

(avec l’AFP)

Avec les commentaires de Thierry Paquot, Jérôme Dubois, Serge Salat.

Pour lire l’article cliquez ici 

Extraits :  « (…) Le rejet du projet controversé de tour Triangle, à Paris, relance le débat sur la métropole durable du XXIe siècle. (…) « La discussion qui a lieu à Paris se retrouve partout dans le monde parce qu’elle est liée à la façon de penser le futur des grandes villes », explique à l’AFP, Jérôme Dubois, professeur d’urbanisme à l’université d’Aix-Marseille. »

(…) « Contrairement aux apparences, la densité de la ville verticale n’est donc pas supérieure à celle de la cité horizontale, les règles d’urbanisme imposant que les tours soient suffisamment espacées, notamment pour des raisons de luminosité. « Du coup, entre deux tours on implante un parc fermé, pas toujours bien entretenu, qui oblige le piéton à parcourir de grandes distances pour rétablir une continuité avec la rue, les façades, les boutiques », analyse le philosophe spécialiste de la ville, Thierry Paquot. Pour lui, « la tour annonce alors la mort de la ville et elle y contribue »

(…) « Le coût énergétique pour produire les matériaux de construction, les aciers, les vitrages ultra sophistiqués concourent à rendre le modèle écologiquement discutable« , dit-il à l’AFP. Une fois érigées, les tours s’avèrent énergivores. D’autant qu’en termes d’infrastructures routières, de transports ou de réseau de distribution d’eau potable, « la facture énergétique est divisée par trois lorsque la densité de population est multiplié d’autant« , explique à l’AFP l’architecte et urbaniste Serge Salat. (…) Il voit là un argument supplémentaire en faveur de la ville compacte, dont Paris est l’illustration. Argument auquel on peut ajouter la préservation du lien social et de la qualité de vie que favorise la ville horizontale.  (…)

Pour lire l’article cliquez ici 

Publicités