Officiel : l’Île de la Cité, le coeur de Paris, visée par un projet de réaménagement confié à un « starchitecte »

« Les propositions de Dominique Perrault et Philippe Bélaval sont attendues pour septembre 2016 ». Communiqué du Ministère de la Culture et Communication du 23/12/2015.

Ile de la Cité : Dominique Perrault est appelé à « intervenir » pour revoir sa place « à l’horizon des vingt-cinq prochaines années ». Le communiqué de presse du Ministère de la Culture de ce jour annonce :

P1080150_Paris_Ier_et_VI_pont_Neuf_rwk

« Sur proposition de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, le Président de la République a confié, en accord avec la Maire de Paris, à l’architecte Dominique Perrault et au président du Centre des monuments nationaux, Philippe Bélaval, une mission d’étude et d’orientation sur ce que pourrait être la place de l’Ile de la Cité à l’horizon des vingt-cinq prochaines années. Cette véritable « île-monument », qui bénéficie d’une fréquentation touristique élevée et de la présence de plusieurs institutions majeures, doit pouvoir se transformer en un réel lieu de vie, plus intégré encore au reste de la capitale. » (…)

« Dominique Perrault est architecte et urbaniste. Il est notamment l’auteur de la Bibliothèque nationale de France, la Cour de justice de l’Union Européenne à Luxembourg, ou encore l’Université Ewha à Séoul. Il conduit actuellement d’importantes opérations de réhabilitation patrimoniale à Paris (Poste du Louvre, Nouvel hippodrome de Longchamp) et au Château de Versailles (pavillon Dufour) et réalise la gare du Grand Paris Express Villejuif-IGR. »

Le projet de Dominique Perrault devra être connu en septembre 2016.

Dans le contexte actuel (Samaritaine, Serres d’Auteuil, La Poste du Louvre, Tours Triangle et Duo), un tel projet ne saurait nullement rassurer les parisiens qui aiment leur cadre de vie et leur patrimoine architectural…

Pourquoi faire appel à un architecte « moderniste » dans la mouvance du Style International, un acteur de cette sorte de Brutalisme de verre, pour travailler sur un projet de réaménagement d’un site historique comme l’Île de la Cité  ? Site qui comprend également le Palais de Justice historique condamné à se voir privé de sa fonction essentielle au profit de la Tour Judiciaire en bordure du périphérique nord de Paris… Un architecte traditionaliste ou préservationniste ne semblerait-il pas bien plus adéquate ? Oh pardon, on a dit un vilain mot !

Lire :

Communique de presse du Ministère de la Culture du 23.12.2015