Décision du Conseil d’État – Communiqué de presse des associations

Le Conseil d’État a autorisé, ce lundi, la Fédération Française du Tennis à poursuivre ses travaux d’extension sur le site classé des Serres d’Auteuil.

Communiqué de presse des associations : VMF, SPPEF, SOS Paris, APP, FNE ID

photo-lise-bloch-morhange-2011-002

Lundi 3 octobre 2016 

Le mode d’emploi du Conseil d’Etat pour contourner les règles de protection du patrimoine et de l’environnement…  

Aujourd’hui, le Conseil d’Etat a autorisé la Fédération Française de Tennis à reprendre les travaux de destruction du jardin des Serres d’Auteuil. Il a statué en appel de l’ordonnance de référé sur la suspension des travaux de destruction et de dénaturation du jardin des Serres d’Auteuil et l’annule ; ceci pour les besoins d’extension du tournoi de tennis des internationaux de France (qui a lieu 15 jours par an).

Les associations de protection de l’environnement et du patrimoine sont scandalisées par cette décision teintée de politique. Elles continuent le combat. Elles regrettent cette décision par laquelle l’intérêt privé de la Fédération Française de Tennis (FFT) passe avant l’intérêt public d’un jardin botanique, conservatoire d’espèces florales rares, protégé au titre de l’environnement et du patrimoine et ouvert toute l’année au public.

Les associations rappellent que ce passage en force, en opposition avec la société civile (80 000 signatures) et de certaines personnalités politiques, ou membres du gouvernement (comme Ségolène Royal, Ministre de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie), décrédibilise Paris dans sa candidature pour les Jeux Olympiques de 2024. 

L’objectif de cette dernière étant de « prouver que le sport est porteur de valeurs profondes et durables, dans des domaines aussi divers que l’éducation, l’environnement, la santé, la cohésion sociale ou le bien-être ».

Suite à cet épisode, les associations, engagées depuis longtemps sur cette affaire, continueront leur combat devant le Tribunal Administratif de Paris et attendent le résultat du recours des héritiers Formigé devant le Tribunal de Grande Instance de Paris. Les associations de protection de l’environnement et du patrimoine, APP (Association du quartier du Parc des Princes pour la sauvegarde de ses caractéristiques), FNE IDF (France Nature Environnement Ile-de-France), SOS Paris, la SPPEF (Société pour la Protection des Paysages et de l’Esthétique de la France) et les VMF (Vieilles Maisons Françaises) avaient en effet obtenu, le 24 mars dernier, du Tribunal Administratif l’ordonnance de suspension des travaux du stade Roland-Garros dans le jardin botanique des Serres d’Auteuil (au coeur du site classé du Bois de Boulogne). 

________

Contact presse pour SOS Paris :

Christine Nedelec, 06 84 18 65 21 

e-mail : sos.paris@orange.fr

2 commentaires to “Décision du Conseil d’État – Communiqué de presse des associations”

  1. On peut toujours compter sur le Conseil d’Etat!

    Mary Campbell Gallagher, J.D., Ph.D. President, International Coalition for the Preservation of ParisMember, Board of Directors, The Beaux Arts AllianceWinner of the Alan Cimberg Award of the National Speakers Association, New York City Chapter Short video on skyscrapers in Paris: http://bit.ly/NAjrcD PO Box 1308 Gracie Station New York, NY 10028-0010 (212) 327-2817 From: writergallagher@hotmail.com To: comment+pyfgwdbq4qhf_vr-ylxgod0@comment.wordpress.com; mcg@marycampbellgallagher.com Subject: RE: [Nouvel article] Décision du Conseil d’État – Communiqué de presse des associations Date: Mon, 3 Oct 2016 16:59:13 -0400

    Chere Marie, On peut toujours compte sur le Conseil d’Etat! Amities, Mary

    Mary Campbell Gallagher, J.D., Ph.D. President, International Coalition for the Preservation of ParisMember, Board of Directors, The Beaux Arts AllianceWinner of the Alan Cimberg Award of the National Speakers Association, New York City Chapter Short video on skyscrapers in Paris: http://bit.ly/NAjrcD PO Box 1308 Gracie Station New York, NY 10028-0010 (212) 327-2817

    Date: Mon, 3 Oct 2016 17:50:20 +0000 To: writergallagher@hotmail.com

    J'aime

  2. Drôle de juridiction que le Conseil d’État ! Si je ne me trompe pas, c’est aussi le Conseil d’État qui a contredit toutes les juridictions antérieures a propos de la Samaritaine et a validé la destruction pure et simple de plusieurs immeubles haussmanniens rue de Rivoli.
    Les jugements du Conseil d’État ne semblent pas établis sur le fond mais semblent dictés par des influences politiques qui ne cachent pas leur soutien à ces projets. C’est une juridiction héritée des pouvoirs absolus et bien peu démocratique, c’est à dire qui ne traite pas les sujets sur des bases rigoureuses et rationnelles, conformes aux lois en vigueur.
    Dire que cette juridiction a le dernier mot montre l’état piteux de notre démocratie dont le mot a perdu toute signification. Elle fait perdurer les attitudes absolutistes, contraires à l’intelligence et au respect. Elle valide la médiocrité et le mauvais goût.

    J'aime