Ferme de Montsouris et carrière de Port-Mahon (14e)

Mise à jour du 08/06/2014

L’étage inférieur de la carrière est définitivement sauvée d’un comblement

Lu sur le site du Collectif de Port-Mahon et de la Ferme de Montsouris :

Nous sommes début juin et la Ministre de la Culture ne s’est pas pourvue en cassation auprès du Conseil d’Etat, contre nous. Elle accepte donc le jugement en appel d’avril dernier qui la condamnait.

Ce jugement annule définitivement l’autorisation de travaux de 2011, autorisation qui permettait au promoteur de combler de ciment, l’étage inférieur de la carrière du Chemin de Port-Mahon…

Lire la suite sur le site du Collectif de Port-Mahon et de la Ferme de Montsouris:

http://collectifportmahon.blogspirit.com/archive/2014/06/07/l-etage-inferieur-de-la-carriere-est-definitivement-sauvee-d-3007668.html

26/01/2014

Rappel de l’affaire et vidéo de SOS Paris 

Le sort de la « ferme de Montsouris » (rue de la Tombe -Issoire, 14ème arrondissement) préoccupe SOS Paris depuis plus de 15 ans. En novembre 2013, la ville de Paris a acheté la grange de la ferme de Montsouris sans le but de  la protéger, mais pas la cour, ni l’immeuble sur rue, ni la partie de la carrière classée monument historique qui se trouve en sous-sol.

Le dernier référé, le 2 avril dernier,a été gagné par le promoteur, , le 27 décembre dernier le Collectif du Port-Mahon et de la Ferme Montsouris a déposé une demande de référé suspension, pour arrêter les travaux afin de donner le temps à la justice de statuer sur le fond. Selon les dernières nouvelles l’audience se tiendra le mercredi 12 février 2014 à 15 heures au Tribunal Administratif de Paris (7, rue de Jouy)

SOS Paris soutient le combat du Collectif et met en ligne un document qui permet de voir la Carrière de Port-Mahon, l’aqueduc romain (désormais betonnés) et le reste de ce qu’on a appelé « la ferme de Montsouris » à l’état où elle se trouvait à la fin des années ’90.

Nous avons eu accès à l’intérieur de la Ferme Montsouris au moment où il était encore possible de filmer l’aqueduc romain et la carrière.

  • Voici l’histoire de ce lieu dont la destruction ne cesse de susciter la controverse, rapportée par Bernard Gazet, auteur de la vidéo : 

Quarante ans avant l’Abbé Pierre, le père Alfred Keller, vicaire de Saint Pierre de Montrouge, dans le XIVse arrondissement, transforme la « zone Jourdan » en véritable favela de ce bout de ceinture parisien. Il souhaite y créer une communauté de 200 familles des plus démunis.

Habité par l’ idée de créer un endroit où des familles de conditions modestes se sentiraient chez eux, une opportunité le met sur la piste du terrain de la misère (plateau Saint Yves –Paris 14e) dont le propriétaire cherchait à s’en défaire.

Une loi de 1922 prévoit pour des opérations d’habitations à bon march,é un important concours des finances publiques. L’abbé Keller, avec l’appui de l’archevêque de Paris, lance une souscription par actions et investit une grande part de sa fortune personnelle. Le rassemblement des fonds a lieu à une vitesse éclair et le lieu est acheté. Il s’appellera la Cité du Souvenir. Le maréchal Foch viendra l’inaugurer en 1927.

Le surplus des sommes récoltées sont utilisées pour l’achat d’un autre lieu dans l’arrondissement la ferme du Lion de Belfort, 26-28 rue de la Tombe Issoire, prés de Denfert Rochereau. L’abbé Keller créé une société immobilière la SCI Lion de Belfort pour l’achat des terrains et des bâtiments destinés à des œuvres pour la jeunesse et au logement de personnes de condition modeste.

Il crée cette fois ci la Fondation les Berceaux du Souvenir en 1933 afin de donner un statut juridique aux diverses initiatives sociales destinées à compléter le rôle de la cité du souvenir. Toute idée de rentabilité est exclue.

À sa mort en 1986 l’association diocésaine de Paris devient le légataire universel de l’abbé Keller. La fondation, les Berceaux du souvenir, reconnue d’utilité publique en est majoritairement propriétaire.

Cette reconnaissance d’utilité publique interdit toute vente lucrative. Seule une réhabilitation des lieux et une vocation sociale et d’intérêt publique respecteraient la volonté de l’abbé Keller.

Les légataires universels de l’abbé Keller, la SCI Lion de Belfort et l’association diocésaine , quant à eux ont un peu oublié cet esprit-là. La parcelle de 2500 m2 se vendra à un prix d’or pour éponger les dettes du clergé.

Mais voilà le site n’est pas banal : situé en bordure de l’antique rue de la Tombe-Issoire des vestiges historique et archéologique émergent de terre. Juste en dessous des futurs projets immobiliers à 6 m de profondeurs, se cache une carrière de pierre de taille des 15 siècles gardée intacte, et de surcroît classé monument historique en 1994. Toujours dans le sol à moins d’un mètre de profondeur, git l’aqueduc gallo-romain construit au Ve siècle par l’empereur Constantin.

La ferme encore activité en 1925 (des vieux du quartier racontent) date du siècle dernier à l’époque où le 14e étaient des champs et des moulins à vents. Une partie de cette ferme était d’ailleurs un ancien moulin.

Tous ces éléments suscitent de la part des amoureux d’histoire et de patrimoine un vif émoi. Jusqu’à présent les permis de démolir était empêché par le classement de la carrière, mais depuis octobre 2001 les directions des affaires culturelles ont donné un avis favorable à la consolidation du sol et ciel de carrières par des pieux de béton et une injection de tonne de béton dans le sous-sol, au grand dam et à l’incompréhension des associations des cataphiles et des amoureux de patrimoine.
Pour un bon nombre, ce projet ne correspond en rien aux volontés de l’abbé Keller et aux principes de sa fondation. Un projet culturel et social serait proposé par la municipalité de Paris, mais pour cela il faut acquérir le terrain au prix fort….

B.G.

***

Publier un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :