Commentaire de Thierry Paquot

Il est incroyable de toujours revenir au débat « Modernes/Anciens » en confondant les termes, les « Anciens » d’aujourd’hui sont derrière Le Monde, la mairie, le groupe Moniteur, quelques starchitectes et bien les promoteurs et bétonneurs, les « Modernes », pour conserver ce vocabulaire désuet et finalement impropre à cette situation, ce sont nous! À cette arrière-garde, nous devons opposer une conviction commune, celle de défendre les entremêlements historiques qui font de Paris cette ville encore exceptionnelle et refuser tout ce qui va dans le sens de l’uniformisation planétaire. Je me permets de vous signaler la parution de Désastres urbains dans lequel, je consacre un chapitre au gratte-ciel (et à Paris) et une autre au « grand ceci ou cela » dont le « Grand Paris » (idée du tournant des XIXe et XXe siècles). 

Thierry Paquot

philosophe de l’urbain

professeur à l’Institut d’urbanisme de Paris (université Paris-Est Créteil Val-de-Marne).

Son dernier livre : « Désastres urbains »

Publicités

Publier un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s