Serres d’Auteuil-Roland Garros au Conseil d’État

Communiqué de presse des associations VMF SPPEF FNE SOS PARIS 12/09/2016 Constructions sur un site classé : permises par « petits bouts » ?… 

 

 photo-lise-bloch-morhange-2011-002 

 

Aujourd’hui, le Conseil d’Etat examinait le pourvoi en cassation de l’ordonnance prononcée par le tribunal administratif de Paris du 24 mars 2016. Celui-ci avait suspendu les travaux d’extension du stade Roland-Garros dans le jardin botanique des serres d’Auteuil, au cœur du site classé du Bois de Boulogne. Selon la conception du rapporteur public, transformer un hectare du Jardin botanique en stade de tennis, boutiques et bureaux ne dénaturerait pas le site : transformer, bétonner, privatiser un tiers de la surface de ce haut conservatoire botanique ne nécessiterait pas de déclassement préalable, tant que la FFT et la Ville de Paris ne s’en emparent que par petits bouts. Selon lui, seule compte l’emprise du projet au regard de la totalité du Bois de Boulogne et non son impact sur les caractéristiques du site. En guise de compensation de ce projet de destruction, un hectare de pelouse sera aménagé au sein de l’actuel stade Roland-Garros. Un hectare de pelouse vaudrait un hectare de ce jardin botanique mondialement connu, protégé au titre des sites et des monuments historiques ! Aucun déclassement préalable ne serait, par conséquent, nécessaire au projet d’extension, selon le rapporteur. Les sites classés pourraient donc devenir une réserve foncière, à condition de ne pas tout bétonner d’un coup : des petits bouts, des petits bouts, toujours des petits bouts… ça finira par ne plus avoir de site classé du tout… Les associations attendent que le Conseil d’État se désolidarise de cette analyse lourde de conséquences pour l’avenir des sites classés en France. Contacts presse  VMF : Philippe Toussaint tél. : 01 40 62 61 81 – toussaint.philippe@gmail.com SPPEF : Alexandre Gady – tél.: 06 62 60 74 55 – president@sppef.org SOS Paris : Christine Nedelec – tél.: 06 84 18 65 21 SOS.Paris@orange.fr