Posts tagged ‘Conseil de Paris’

29/12/2015

Tour Triangle : la demande du permis de construire déposée le 24 décembre !…

Le groupe Unibail-Rodamco vient de faire connaître qu’il a déposé la demande du permis de construire de sa « tour Triangle » à la Porte de Versailles (15e), le 24 décembre dernier. La demande concerne la deuxième version du projet conçu par  les architectes suisses Herzog & de Meuron, avec ajout d’un hôtel 4 étoiles.

Image de la communication d'Unibail Rodamco.

Image de la communication d’Unibail Rodamco… Oui, on est dans l’art naïf…

Ce projet d’un gratte-ciel de 180 mètres de hauteur, fait l’objet, depuis des années de très nombreuses contestations de multiples formes (auxquelles notre association a participé, associée au Collectif contre la tour Triangle) et d’un vote défavorable au Conseil de Paris en octobre 2014, pour finalement être adopté, dans sa deuxième version, le 30 juin 2015. Selon les porteurs du projet, l’immeuble devrait être livré en 2020 ou 2012. Loin de toute neutralité, la Mairie de Paris salue l’événement aujourd’hui en le présentant comme « un enjeu majeur pour l’emploi« . Toutes les vieilles recettes sont bonnes pour neutraliser ses opposants et gagner l’opinion publique…

Tours Roche à Bâle (seule la plus petite a été inaugurée en septembre).

Tours Roche à Bâle (seule la plus petite a été inaugurée en septembre).

Herzog & de Meuron sont les architectes de la tour triangulaire Roche, à Bâle (178 m. 41 étages, 500 millions de francs suisses) , inaugurée le 19 septembre dernier, le plus haut bâtiment de Suisse, conçu pour dépasser de 50 mètres la Prime Tower à Zurich (rivale sur le plan économique de Bâle). Le projet des Herzog & de Meuron y est toutefois bien plus ambitieux que celui envisagé pour Paris : Bâle n’aura pas seulement la première « tour triangle » (détestée par ses habitants, là-bas aussi). Les bâlois auront en plus, accessoirement, dès 2021, leur « tours Duo », avec l’achèvement de la tour  jumelle de la première (205 m), en forme de triangle également, ce deuxième bâtiment étant en cours de construction.

Dans la course aux hauteurs (et la folie des grandeurs) Paris ne pouvait pas laisser une ville provinciale d’un petit pays lui passer devant ! Sans compter en plus que ça permet de détourner le regard des parisiens de l’île de la Cité !

 

Revue de presse : 

Le Moniteur 29/12/2015

BusinessImmo 29/12/2015

L’Alsace 19/09/2015 Tour Roche à Bâle

SOS Paris 14/12.2014 Impact visuel… 

Le Canard enchaîné 24/07/2015 via SOS Paris

La Gazette des communes 24/11/2014 Thierry Paquot via SOS Paris

********

Pétition contre la Tour Triangle

Recours de SOS Paris contre la Tour Triangle septembre 2015

03/11/2015

Le nouveau bulletin vient de sortir ! Voici son sommaire…

Les adhérents de SOS Paris auront le privilège de recevoir le dernier numéro du bulletin de l’association, imprimé, dans leurs boîtes à lettres, dans les jours qui viennent. Mais tous ceux qui le souhaitent peuvent déjà le télécharger au format PDF sur le lien signalé plus bas.

Extrait de la page consacrée à la Place Denfert Rochereau

Extrait de la page consacrée à la Place Denfert Rochereau

_______________________________________________________

Errata :

Une erreur de signature s’est glissée dans la page 9 de notre bulltin : l’article intitulé « LES TOURS DUO DE JEAN NOUVEL APPROUVÉES PAR LE CONSEIL DE PARIS » n’a pas été rédigé par Marie Karel, mais par Olivier de Monicault. _______________________________________________________ Il convient de rappeler que ce n’est pas la même équipe qui rédige le traditionnel bulletin de SOS Paris envoyé aux abonnés (et lu dans les administrations, les mairies, les ministères), et celle qui rédige les articles du présent site internet. Mais il arrive qu’un article fasse l’objet de reprise, dans un sens ou dans l’autre.

Au sommaire de ce numéro de la rentrée 2015-16, l’éditorial d’Olivier de Monicault, président de SOS Paris, un tour d’horizon de Paris, arrondissement par arrondissement, qui permet de se tenir informé sur les derniers enjeux patrimoniaux, en plus de petites nouvelles et des annonces… Voici un bref aperçu non exhaustif des sujets traités dans ce dernier numéro :

  • Un dernier hommage à Christian Méric, fidèle militant de longue date, qui nous a quittés en septembre.
  • Les réflexions que nous inspire la décision du Conseil d’État d’annuler le verdict en appel de la Cour d’Appel Administrative, concernant le projet LVMH pour la Samaritaine.
  • Le « façadisme » mis en oeuvre à l’Hôtel Lebrun (5e).
  • Les menaces qui pèsent sur l’atelier Picasso, rue des Grands Augustins (6e), par un projet de réaménagement en résidence hôtelière.
  • Le pont des Arts débarrassé de ses cadenas et désormais recouvert de… tags !
  • Le projet d’extension du Fouquets (8e) d’une vaste baie vitrée englobant balcons et combles et comment la Commission du Vieux Paris a « catégoriquement refusé cette monstrueuse verrue ».
  • La réhabilitation inespérée d’un immeuble de la rue Rochefoucauld (9e).
  • Alerte sur les menaces qui pèsent sur la Gare du Nord, auxquelles nous allons nous intéressés encore plus longuement sur notre site.
  • Le combat des associations et riverains pour sauver le stade de Père Lachaise, boulevard du Ménilmontant (11e).
  • Le complexe sportif Léo Lagrange menacé par le projet de la ZAC Bercy : combat de ses supporters et pétition.
  • Le projet de la Sorbonne Nouvelle confié à Christian de Portzamparc et situé rue de Picpus (12e) près de la Nation.
  • La place Denfert-Rochereau avec ses deux bâtiments de l’architecte Claude-Nicolas Ledoux (1785) vouée à un « réaménagement » assez osé !
  • Tour Triangle : vote au Conseil de Paris, recours en justice de SOS Paris.
  • Le modeste édifice, sans prétention et sans protection patrimoniale, de la Sainte Rita, « l’église des animaux », échappe « miraculeusement » à la destruction. Pour l’heure ?…
  • Les petits propriétaires de la rue Chauvelot (15e) face au droit de préemption, menacés de confiscation.
  • Les travaux sur le gratte-ciel TGI (17e) signé Rienzo Piano.
  • ZAC Paris Nord-Est (19e) : la reconversion du dépôt de la Chapelle.
  • Enfin, un grand dossier consacré aux Serres d’Auteuil écrit par François Loyer, historien d’Art et d’Architecture, auteur de nombreux ouvrages dont « Paris XIXe siècle : l’immeuble et la rue« , Paris, Hazan 1987 et « Le siècle de l’industrie 1789-1914″, Genève Albert Skira 1983, publiés aussi en anglais aux États-Unis.

Téléchagement Pour télécharger le bulletin dans sa totalité, cliquez sur ce lien : SOS PARIS-N°95

Extrait du dossier Serres d'Auteui écrit par François Loyer

Extrait du dossier Serres d’Auteuil écrit par François Loyer

14/09/2015

Recours de SOS Paris contre le projet de la tour Triangle : le contenu

Comme annoncé la semaine dernière, SOS Paris a décidé de former un recours aux fins de l’annulation de la délibération 2015 DU 141 du 30 juin 2015 portant sur l’avis du Conseil de Paris concernant le Déclassement de l’assiette de la Tour Triangle et signature d’une promesse de bail et d’un bail à construction relatif à la réalisation de la tour (ou « gratte-ciel ») (15e). Par cette supplique, l’association demande de retirer cette délibération manifestement entachée de plusieurs vices de légalité. Parmi les arguments exposés au recours : 

tour triangle

« La société Unibail reconnaît elle-même aujourd’hui que ce projet de tour (autrement dit : « gratte-ciel« ) fait partie d’un projet plus grand, intégrant la réhabilitation du Parc des Expositions alors que cela avait toujours été nié jusque là et notamment par la municipalité elle-même. Cela s’est traduit dans les procédures par deux enquêtes publiques séparées alors qu’il aurait fallu faire une enquête globale, ou une révision générale comme nous l’avons fait valoir lors de ces différentes enquêtes publiques ainsi que dans nos recours contre la révision et la modification du PLU. Nous y dénoncions un saucissonnage de projets et procédures qui ne permettait pas aux habitants de se faire une idée du projet global. Le rapport de l’enquête publique concernant la révision du PLU présentait d’ailleurs des réserves en ce sens qui n’ont été qu’artificiellement levées.

Enfin, ce projet global diffère sensiblement aujourd’hui de ce qui avait été présenté dans les enquêtes publiques initiales. En effet, il est aujourd’hui évoqué à découvert, la transformation du parc à terme en quartier de bureaux de type La Défense, alors que la décision même de mettre à distance, à l’époque, un quartier de tours avait pour objet de préserver Paris… Les enquêtes publiques portant sur la révision et la modification du PLU du Parc des Expositions affichaient pourtant la volonté de pérenniser le Parc des Expositions et présentaient la tour Triangle comme l’un des moyens de cette pérennisation. Il apparait d’évidence contradictoire que ce moyen puisse pérenniser le parc alors qu’il le conduira à une mort programmée. »

Lire le texte complet sur ce lien : http://wp.me/P2z3lR-Md

12/07/2015

Une pétition de dernière chance contre le projet si contesté de la tour Triangle

Une pétition de dernière chance CONTRE le projet de la « tour Triangle » à Paris, à signer sans tarder par ceux qui aiment Paris avec son cadre urbain et son patrimoine !

tour triangle

 

Cette tour de bureaux de forme pyramidale implantée à la Porte de Versailles, est projetée par la SCI Tour Triangle, filiale de Viparis, holding qui fait partie du groupe Unibail-Rodamco SE, et « société sœur » de la société d’exploitation du parc des expositions de la Ville de Paris, porte de Versailles.

Unibail-Rodamco est le premier groupe coté de l’immobilier commercial en Europe, présent dans 12 pays de l’Union européenne, membre du CAC 40 à Paris, de l’AEX à Amsterdam et du Euro Stoxx 50. Il détient 73 centres commerciaux, dont le Carrousel du Louvre, le Forum des Halles, la Galérie Gaité, à Paris, Vélizy 2, La Défense – CNIT,  La Défense – Les Quatre Temps, Aéroville, Rosny 2, Usines Center, Bay 1 Loisirs, Parly 2, Carré Sénart, Ulisse 2, Côté Seine, en région parisienne, sans compter ceux des 16 autres villes françaises. Sans non plus citer les centres commerciaux à l’étranger (Suède, Pays-Bas, Espagne, Pologne, République Tchèque, Autriche). Auxquels il aurait fallu ajouter les centres de congrès et les salons internationaux dont elle gère les sites d’accueil et l’organisation via ses filiales Viparis et Comexposium. Le groupe Unibail-Rodamco fait appel régulièrement aux cabinets d’architecture contemporaine mondialement connus.

Le projet Unibail-Rodamco/Viparis pour la Tour Triangle est planifié dans le cadre d’un bail à construction de 80 ans. Projet démesuré et à court terme, pour une ville qui dure depuis plusieurs siècles !

Projet jugé trop « énergivore », par les écologistes il est aussi désapprouvé par les parisiens qui aiment leur ville et qui rejettent les immeubles de grande hauteur, le considérant comme la porte ouverte à toutes les « démesures géométriques, prosaïques, archaïques et inhumaines » à venir, la modification du PLU engagée par la Mairie actuelle, le permettant désormais.

La question de la pertinence de la multiplication des bureaux à Paris, ville qui compte déjà un grand nombre de bureaux inoccupés, et à l’heure où les tours de la Défense se vident, n’a pas non plus fait fléchir les défenseurs du projet.

Rejetée une première fois par vote au Conseil de Paris, la tour Triangle a été soumise une deuxième fois aux élus de Paris le 30 juin dernier. Ce deuxième scrutin a vu des élus UDI et LR (ex-UMP) changer leur vote et le projet a fini par être adopté.

Officiellement, le chantier commencerait début 2017, pour une livraison au premier trimestre 2020…

Extrait du texte de la pétition : « La maquette ne ressemblera en rien au projet final, cette tour ne sera pas transparente, elle finira comme la Bibliothèque nationale de France, recouverte de rideaux opaques afin de préserver les bureaux de la lumière et de sa chaleur. Il y a des millions de m² de bureaux vides dans Paris, en construire de nouveaux est une aberration. Le verre n’est pas l’isolant idéal, il faudra produire plus d’énergie pour chauffer et refroidir les espaces de vie et de travail. La nuit venue, il en faudra d’avantage pour rendre la tour éclatante. Sa lumière parasitera visuellement et l’horizon et les faisceaux du phare de la tour Eiffel. Cette énergie gaspillée au nom de la mégalomanie participera au réchauffement climatique. Nous ne voulons pas d’un bâtiment énergivore à l’heure d’une catastrophe annoncée et de ses conséquences sur la biosphère, c’est un contresens ! »

Pétition à signer sur ce lien

Articles en rapport :

Au-delà de la Tour Triangle à Paris, un débat sur la métropole durable de demain, avec Thierry Paquot

Les tours, une menace pour Paris

La ligne d’horizon de Londres remise en cause par… The Economist !

Nouvelles tours à Manhattan: les New-Yorkais pestent contre la perte de lumière

(Pas de photo autorisée du projet de la tour Triangle)