Posts tagged ‘gratte-ciel’

29/12/2015

Tour Triangle : la demande du permis de construire déposée le 24 décembre !…

Le groupe Unibail-Rodamco vient de faire connaître qu’il a déposé la demande du permis de construire de sa « tour Triangle » à la Porte de Versailles (15e), le 24 décembre dernier. La demande concerne la deuxième version du projet conçu par  les architectes suisses Herzog & de Meuron, avec ajout d’un hôtel 4 étoiles.

Image de la communication d'Unibail Rodamco.

Image de la communication d’Unibail Rodamco… Oui, on est dans l’art naïf…

Ce projet d’un gratte-ciel de 180 mètres de hauteur, fait l’objet, depuis des années de très nombreuses contestations de multiples formes (auxquelles notre association a participé, associée au Collectif contre la tour Triangle) et d’un vote défavorable au Conseil de Paris en octobre 2014, pour finalement être adopté, dans sa deuxième version, le 30 juin 2015. Selon les porteurs du projet, l’immeuble devrait être livré en 2020 ou 2012. Loin de toute neutralité, la Mairie de Paris salue l’événement aujourd’hui en le présentant comme « un enjeu majeur pour l’emploi« . Toutes les vieilles recettes sont bonnes pour neutraliser ses opposants et gagner l’opinion publique…

Tours Roche à Bâle (seule la plus petite a été inaugurée en septembre).

Tours Roche à Bâle (seule la plus petite a été inaugurée en septembre).

Herzog & de Meuron sont les architectes de la tour triangulaire Roche, à Bâle (178 m. 41 étages, 500 millions de francs suisses) , inaugurée le 19 septembre dernier, le plus haut bâtiment de Suisse, conçu pour dépasser de 50 mètres la Prime Tower à Zurich (rivale sur le plan économique de Bâle). Le projet des Herzog & de Meuron y est toutefois bien plus ambitieux que celui envisagé pour Paris : Bâle n’aura pas seulement la première « tour triangle » (détestée par ses habitants, là-bas aussi). Les bâlois auront en plus, accessoirement, dès 2021, leur « tours Duo », avec l’achèvement de la tour  jumelle de la première (205 m), en forme de triangle également, ce deuxième bâtiment étant en cours de construction.

Dans la course aux hauteurs (et la folie des grandeurs) Paris ne pouvait pas laisser une ville provinciale d’un petit pays lui passer devant ! Sans compter en plus que ça permet de détourner le regard des parisiens de l’île de la Cité !

 

Revue de presse : 

Le Moniteur 29/12/2015

BusinessImmo 29/12/2015

L’Alsace 19/09/2015 Tour Roche à Bâle

SOS Paris 14/12.2014 Impact visuel… 

Le Canard enchaîné 24/07/2015 via SOS Paris

La Gazette des communes 24/11/2014 Thierry Paquot via SOS Paris

********

Pétition contre la Tour Triangle

Recours de SOS Paris contre la Tour Triangle septembre 2015

04/03/2015

Compte-rendu de la conférence « Pour l’amour de Paris » sur les gratte-ciel

Notre conférence « Pour l’amour de Paris » s’est déroulée le 25 février sur le thème de la question des tours, en projet, à Paris. Retrouvez son compte-rendu détaillé sur ce lien

Vision hypothétique des tours Duo depuis le Pont National

Vision hypothétique des tours Duo depuis le Pont National

 

23/02/2015

Avec les nouvelles tours dans le 13e, le retour des années ’70 tant décriées

Article mis à jour le 26.03.2015

Les années ’70, tant décriées sur le plan architectural, reviennent à Paris ! Pour la première fois depuis cette époque, une tour de logements de 50m de hauteur voit le jour à Paris !

tour13

… ça c’est Paris !…

Dans le 13ème arrondissement, le quartier de la ZAC Paris Rive Gauche (vous avez dit « quartier » ? oui, on est à Paris, donc c’est un quartier, pas une zone !) est celui de toutes les expérimentations, pour le meilleur et pour le pire… Dans le Sud de cet espace en devenir, une première tour de logements vient d’être terminée au 56 de l’avenue de France. Réalisée par Bouygues Immobilier pour un coût de 24,5 millions d’euros, elle comprend 96 logements en accession et 92 logements sociaux. Les acquéreurs auront à régler un prix calculé sur une base de 10.000 euros le m².

Concernant le style d’architecture, en purs héritiers du brutalisme architectural, les concepteurs ont opté pour une forme en « déhanchement » rappelant celui envisagé pour les tours Duo voisines en projet (comment ce n’est pas du brutalisme ? ça y ressemble fortement en tout cas !). C’est sans doute pour évoquer quelque chose de gracieux qu’on a choisi de présenter l’édifice comme une tour qui « twiste », là où on aurait pu, plus simplement,  dire une tour « tordue ».

L’ensemble est déconnecté du contexte parisien, comme une bonne partie de ce qui se construit dans la ZAC Paris Rive Gauche depuis 25 ans, quartier qui affiche un échantillonnage de visions d’architectes imbus de visions de grandeur et « d’innovation », portant des oeillères devant l’environnement bâti d’une ville patrimoniale que, visiblement, ils méprisent.

Des solutions techniques particulières ont dû être recherchées et mises en oeuvre pour l’isolation de cet ensemble de 50m de hauteur, des vibrations dûes à la proximité des rails du réseau ferré de la gare d’Austerlitz, et le double bâtiment répose sur des boîtes à ressorts.

L’édification de cet édifice de grande hauteur et des immeubles qui suivront à ses côtés, est la conséquence du déplafonnement en 2011 de la hauteur légale de la construction à cette partie de Paris. Avec la modification en cours du PLU (plan local d’urbanisme), la Mairie s’attend à se débarrasser des derniers obstacles pour donner libre cours à « l’innovation » et à la « modernisation » d’un Paris qu’elle juge dépassé et « dans le formole » ! C’est d’ailleurs l’objectif affiché de l’appel à projet « réinventer Paris » qui promet…

—-

 

 

19/01/2015

Enquête publique sur le permis des tours Duo: c’est jusqu’au 20 mars. Vous avez la main !

Article mis à jour le 09/02/2015

Ce lundi 9 février, la Mairie de Paris a lancé l’enquête publique préalable à la délivrance du permis de construire concernant le projet des deux tours « Duo » dans le 13ème arrondissement.

Photo du Dossier de Presse

Photo Dossier de Presse

Le projet prévoit deux tours de 180 et 122 mètres de hauteur respectivement, qui seraient construites dans la ZAC Paris Rive Gauche sur le terrain situé au 51, rue Bruneseau, à Paris 13e, qui jouxte le boulevard périphérique. La parcelle de 8 794 m2 (dont 2 466 m2 au-dessus des voies), considérée comme « actuellement en friche », se situe à l’extrémité sud-est de l’avenue de France, à la limite des voies du chemin de fer de la Gare d’Austerlitz. Ces tours, dont la première aurait 39 étages et la seconde 27, abriteraient des bureaux, un auditorium, des halls, un hôtel, des commerces au sous-sol, au rez-de-chaussée et au premier étage.

Le maître d’ouvrage et investisseur unique est la société Ivanhoé Cambridge Investissements. Il s’agit d’une entreprise de promotion immobilière d’envergure mondiale, dont le siège se situe à Montréal, présente dans toutes les disciplines de l’immobilier. À travers ses nombreuses filiales localisées pour la plupart au Canada, aux États-Unis, en Europe, au Brésil et en Asie, la société affichaient plus de 40 milliards de dollars, fin décembre 2013. Ivanhoé Cambridge Investissements est une filiale immobilière de la Caisse de Dépôt et Placement du Québec, gestionnaire de fonds institutionnels. Elle détient dans son portefeuille des centres commerciaux, des immeubles de bureaux et des propriétés multirésidentielles. Ivanhoé Cambridge Europe est sa filiale, une société par actions simplifiée à associé unique créée en 2001. La société possède et gère en Europe un ensemble de 11 immeubles de bureaux (pour un total de plus de 364 100 m2) et 6 centres commerciaux (surface qui dépasse les 388 200 m2). Parmi ces propriétés, elle compte la tour T1 à La Défense.

Ivanhoé Cambridge a déjà commencé la commercialisation des locaux de deux tours jumelles en projet, sans attendre le résultat de l’enquête publique, pas plus que la délivrance du permis de construire. Des détails, sans doute, pour une société de cette stature…

 

Les tours Duo depuis le Pont National

Les tours Duo depuis le Pont National

Avec les tours Duo, Ivanhoé Cambridge ambitionne de construire et d’exploiter un ensemble de deux gratte-ciel, une sorte de tours jumelles de Paris, qui en plus de leur hauteur extravagante, jamais autorisée à Paris jusqu’à une date récente, elles exhiberaient une architecture insolante de deux tours « penchées », en désaccord total avec le cadre parisien existant, une vraie insulte pour la ville et une atteinte à sa skyline (ligne d’horizon). Est-il besoin de rappeler que ces deux tours seraient visibles de tout Paris, y compris depuis les monuments historiques ?

L’enquête publique a lieu du 9 février au 20 mars 2015, soit 40 jours consécutives. Le dossier d’enquête sera déposé en Mairie du 13e arrondissement et sera mis à la disposition du public. Toute personne intéressée pourra en prendre connaissance et consigner ses  observations sur les registres déposés à cet effet les lundis, mardis, mercredis et  vendredis de 8 heures 30 à 17 heures, les jeudis de 8 heures 30 à 19 heures 30 et, les samedis 7 et 14 mars 2015 exceptionnellement de 9 heures à 12 heures (bureaux  fermés les samedis et dimanches, habituellement).

Les observations du public pourront également être adressées par écrit, à l’attention de Mme Marie-Claire Eustache, commissaire enquêteur titulaire, à la Mairie du 13e arrondissement, 1, place d’Italie, 75634 Paris Cedex 13, en vue de les annexer aux registres.

Madame le Commissaire enquêteur sera à la disposition du public et assurera ses permanences à la mairie du 13e arrondissement aux horaires suivants :
— lundi 9 février 2015, de 9 h à 12 h;
— jeudi 19 février 2015, de 16 h à 19 h;
— mercredi 25 février 2015, de 14 h à 17 h;
— samedi 7 mars 2015, de 9 h à 12 h;
— samedi 14 mars 2015, de 9 h à 12 h;
— vendredi 20 mars 2015, de 14 h à 17 h.

 

Vue imagée des tours Duo basée sur les données annoncées

Vue imagée des tours Duo basée sur les données annoncées

Durant l’enquête publique, des informations sur le dossier peuvent être demandées par écrit auprès de la Mairie de Paris, Direction de l’Urbanisme, sous-direction du Permis de construire et du paysage de la rue, 6, promenade Claude Lévi-Strauss, CS 51388, 75639 Paris Cedex, à Mme Sophie Abisset. Il est aussi possible de demander ces informations par e-mail : sophie.abisset@paris.fr 

L’arrêté de la Mairie de Paris précise : « A l’expiration du délai fixé à l’article premier, les registres seront clos et signés par le commissaire enquêteur qui établira un rapport et rendra ses conclusions motivées au titre de la demande de permis de construire soumise à l’enquête, dans un délai de 30 jours à compter de la clôture de l’enquête, à la Mairie de Paris, Direction de l’Urbanisme ».

L’autorité compétente pour prendre la décision sur les demandes de permis de construire est la Maire de Paris, Madame Anne Hidalgo.