Posts tagged ‘Le Parisien’

28/12/2016

Il y a juste un an : lancement de Paris Nature Environnement

Paris Nature Environnement a été créée le 27 novembre dernier et fédère plusieurs associations parisiennes – dont SOS Paris – particulièrement actives pour prendre parti et défendre les causes environnementales et celles  de la défense d’une capitale à taille humaine, la mise en place d’une réelle concertation avec les habitants, tout en s’attaquant à l’incohérence de la surdensification à l’oeuvre dans Paris et Grand Paris.

PNE

Photo (Le Parisien) : Olivier Mansart (Asa Paris Nord Est ) à g., Christine Nedelec (SOS Paris) au c. et Agnès Popelin (Collectif Auteuil-les Princes) à d.  lors de la présentation de Paris Nature Environnement le 27 novembre 2015. 

Lire l’article…

 

06/09/2016

Dernier jour pour réagir à l’enquête publique de la Tour Triangle à la Mairie du 15e !

L’enquête publique sur la Tour Triangle a démarré le 12 septembre et se termine le 14 octobre 2016 inclus. Durant cette période, le dossier d’enquête sera mis à la disposition du public à la Mairie du 15ème arrondissement de Paris. Participer à cette enquête d’utilité publique contre ce projet nuisible et surdimensionné est un devoir de citoyen !

document

Nos sympathisants et adhérents, comme tous ceux qui s’y opposent, sont invités à consigner leurs observations dans le registre dédié à cette enquête à la Mairie du XVe (31, rue Péclet, 75015 Paris, Métro 12 Vaugirard, Métro 8 Commerce, les lundis, mardis, mercredis et vendredis de 8h30 à 17h00 et les jeudis de 8h30 à 19h30) ou par courrier envoyé à M. Stanley Geneste, président de l’enquête publique à cette même adresse.

Il est possible aussi d‘envoyer sa contribution par e-mail en l’adressant à : sos.paris@orange.fr. Elle sera imprimée, portée à la Mairie et attachée au cahier des remarques.

On peut trouver sur Facebook des modèles de texte argumenté à utiliser pour ceux qui le souhaitent.

À noter d’autre part que la tour en projet qui aurait une hauteur de 180 m, avec 50 étages et une superficie totale de 92.500 m2, située à quelques encablures du quartier Ballard où se trouve le nouveau siège de la Défense, fait l’objet « d’une analyse approfondie de la part de l’ensemble des services concernés afin d’évaluer les risques éventuels que pourrait entraîner son édification sur la sécurité de l’Héxagone Ballard » selon Jean-Yves le Drian.

À lire dans Le Parisien : http://m.leparisien.fr/faits-divers/mauvais-tour-pour-le-pentagone-francais-21-09-2016-6136889.php#xtor=AD-1481423554

**********

Des informations sur le dossier peuvent être demandées auprès de la c, Direction de l’ Urbanisme , service du permis de construire et du paysage de la rue , 6, promenade Claude Lévi-Strauss, CS 51388, 75639 Paris Cedex ou à l’adresse e-mail : enquetepublique.tourtriangle@paris.fr

Votre participation en masse à cette enquête publique permettra d’augmenter le poids de notre action et rendra mieux visible l’opposition des parisiens à ce projet.

16/04/2016

La Canopée (qui prend l’eau) etc… Revue de presse française mise à jour

Dire que Napoléon III réclamait pour les Halles « de vastes parapluies »C’est RATÉ ! L’appel à des parapluies de l’empereur semble pourtant avoir été plutôt entendu par les architectes de nos jours, qui ont fabriqué quelque chose qui s’en approche… MAIS leur Canopée laisse finalement passer la pluie !!!

La Canopée des Halles. Photo libre de droits

Quelques jours à peine après son inauguration, cette fâcheuse constatation ne pouvait pas laisser la presse muette. En voici un florilège d’articles qui montrent que les parisiens sont vraiment des contestataires en permanence qui aiment trouver à redire à chaque occasion :

DERNIÈRE MISE A JOUR

Par Antoine Garbay. Le Nouvel Économiste 22/04/2016

« Depuis son inauguration, le nouveau “toit” des Halles est vertement critiqué. Le mécontentement des Parisiens s’est d’abord appliqué à la couleur “jaunâtre” voire “pisseuse” de l’édifice. (…) Élisabeth Bourguinat, représentante des associations du quartier au sein du jury du concours d’architecture de 2007 qui a donné naissance au projet Canopée, a pris la plume dans ‘Le Courrier de l’architecte’ du 13 avril où elle fait part de son mécontentement. Selon elle, Unibail, groupe européen d’immobilier commercial qui exploite le centre commercial des Halles, “a exigé la suppression des grandes toilettes publiques prévues au rez-de-chaussée de la Canopée”? (…) Pour Élisabeth Bourguinat, “la couleur jaune pipi de la Canopée érige ainsi en emblème ce qui était l’une des caractéristiques de ce quartier avant les travaux et le restera […] : des flots d’urine partout dans les rues…” (…)

« Autre point de mécontentement, et non des moindres, la Canopée n’est pas étanche. Tout d’abord, l’évacuation de l’eau tombée sur les 10 000 m² de toiture en verre se fait par une cascade d’eau, sur sept mètres de dénivelé, qui se déverse dans un bassin situé au niveau du sol. Ce faisant, la cascade arrose copieusement les passants, et par journée venteuse, le dispositif se transforme en un désagréable brumisateur d’eau sale. »

Lire l’article

Structure de la Canopée des Halles.

Par Michel Guerrin. Le Monde 15/04/2016

« Le parapluie géant qui coiffe le Forum des Halles, au cœur de Paris, cette vague chaloupée de fer et de lames de verre, n’est pas étanche. »  (…) « Voulue ou pas, une eau qui tombe d’un toit qui a coûté 216 millions d’euros, avec, en prime 450 000 euros d’entretien annuel, ça fait tache. »  (…) « On est loin de la « feuille translucide et légère » annoncée ; plutôt un pudding pesant. Il y a aussi la couleur jaune. Au jeu subtil des comparaisons, on voit qui aime ou pas. Les premiers évoquent le bronze, la pierre de Bourgogne ou le champagne. Les autres, bien plus nombreux, parlent de couleur jaunasse, pisseuse, blafarde, lavasse, évoquent une crème anglaise… »

Lire l’article 

FranceTV Info le 15/04/2016

A peine inaugurée en plein cœur Paris, la nouvelle Canopée des Halles est une source inépuisable de critiques. Après sa couleur jaune, voire « jaunâtre », et sa forme taxée de « massive et laide », voilà le nouveau toit du centre commercial parisien accusé de se transformer en « chutes du Niagara » dès qu’il pleut. (…)

Lire l’article 

par Juliette Geenens dans Konbini 15/04/2016

« Un des architectes, Patrick Berger, confirme une anomalie. Des pièces vont être installées afin de remédier à ce souci technique. Des compléments de travaux, prévus depuis le début de la construction, auront bien lieu. » (…) « Des fuites anticipées dès 2007. Élisabeth Bourguinat, ancienne tête de liste EELV dans le 1er arrondissement et secrétaire de l’association Accomplir, raconte : “Nous avions ironisé sur le fait que la ville construisait un toit qui laisserait passer la pluie… Personne n’a voulu nous croire, mais nous avions raison ! ” (…) La Canopée est un projet qui a été controversé dès sa concecption. (…)  Certains lui reprochent sa couleur, d’autres critiquent sa forme, la jugeant peu fidèle à l’idée d’origine de ses concepteurs, qui la qualifiaient de “feuille translucide et légère”. Et ce n’est pas ce problème technique qui va améliorer son cas. »

Lire l’article

Le Point.fr le 14/04/2016 à 10:31 |

« La Canopée des Halles, projet pharaonique de la capitale française, prend l’eau. Et se salit à vitesse grand V, la pluie laissant derrière elle des traces brunâtres et peu ragoûtantes sur la structure. L’édifice, qui recouvre le forum des Halles, a pourtant coûté 240 millions d’euros, soit le double de ce qui avait été budgété. Gilles Pourbaix, de l’association de riverains Accomplir, se plaint ainsi d’un toit qui « ne sert à rien » et qui laisse passer les intempéries et le vent. » (…)

Lire l’article

Par Marie-Anne Gairaud, Le Parisien 12/04/2016

« En effet depuis le week-end dernier, le public découvre et s’étonne que le nouveau « monument » qui surplombe le Forum des Halles laisse en fait… passer l’eau. Le jour de sa présentation en juillet 2007, la Canopée n’avait-elle pas été présentée comme « un immense abri pour les Parisiens » ? « J’avais toujours entendu parler du nouveau toit des Halles. » (…)

Lire l’article

Par Alicia Paulet Le Figaro 12/04/2016

« Est-ce un toit ou une passoire? La Canopée des Halles inaugurée en grande pompe le 5 avril dernier, doit faire face à des dysfonctionnements et pas des moindres puisqu’il s’agit de fuites d’eau. (…) Dominique Hucher, directeur de l’office public qui pilote le chantier des Halles (SemPariSeine) : Il serait possible de faire des petits compléments de travaux pour fermer ces orifices. C’est à la ville d’en décider». 

Lire l’article

Par Sibylle Laurent, Métronews 13/04/2016

« Décidément, la Canopée n’en finit pas de faire parler. Après les critiques sur sa couleur « jaune lavasse », le manque de luminosité, voici qu’un nouveau problème pointe son nez : l’étanchéité de la structure. Mais ce toit aéré était-il prévu pour être étanche ? Pas forcément, rappelle Chris de Paris, un internaute, sous l’article du Parisien : « Il ne s’agit pas d’une fuite d’eau. Il n’a jamais été prévu que la canopée protège de la pluie« . Un toit doit-il protéger ?  » (…)

Lire l’article

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Outre la pluie qui traverse la Canopée (et attendons de rire l’hiver prochain quand les clients du centre commercial déambuleront sous ce « toit » pleuvant et « ventant » pour faire du shopping), d’autres sujets ont suscité des articles plus ou moins critiques à son égard. Notamment :

par Elisabeth Bourguinat, Le Courrier de l’architecte 13/04/2016

La Canopée, ce mémorial de l’absurdité. Elisabeth Bourguinat, ancienne secrétaire de l’association d’habitants Accomplir, représentante des associations du quartier au sein du jury du concours d’architecture de 2007, a souhaité répondre à notre article ‘Aux Halles, le participatif, ce péché originel ?’. Tout d’abord, c’est faire beaucoup d’honneur à l’association Accomplir que de prétendre que c’est nous qui avons «imposé» le projet Mangin en 2004. Nous soutenions ce projet, c’est vrai, mais pour une raison simple : c’était le seul des quatre qui ne bétonnait pas le jardin des Halles.

Lire la suite

Par Alexandre Rousset, Le Point le 06/04/2016

Le coût du projet, les nuisances des travaux, la lourdeur de la structure, son jaune indéfinissable… Les détracteurs de la Canopée de manquent pas d’arguments.

Lire l’article

 

Par Béatrice de Rochebouet Le Figaro  07/04/2016

« La réalisation de cette immense feuille ondoyante, censée être une enveloppe légère, fluide et transparente englobant des espaces de commerce, de culture et de loisir, n’est vraiment pas une réussite architecturale digne d’une grande capitale. »

Lire l’article 

 

23/12/2015

Lancement de Paris Nature Environnement

Paris Nature Environnement a été créée le 27 novembre dernier et fédère plusieurs associations parisiennes – dont SOS Paris – particulièrement actives pour prendre parti et défendre les causes environnementales et celles  de la défense d’une capitale à taille humaine, la mise en place d’une réelle concertation avec les habitants, tout en s’attaquant à l’incohérence de la surdensification à l’oeuvre dans Paris et Grand Paris.

PNE

Photo (Le Parisien) : Olivier Mansart (Asa Paris Nord Est ) à g., Christine Nedelec (SOS Paris) au c. et Agnès Popelin (Collectif Auteuil-les Princes) à d.  lors de la présentation de Paris Nature Environnement le 27 novembre 2015.

La structure qui joue le rôle de l’antenne parisienne de France Nature Environnement (FNE) réunit une quinzaine d’associations, dont ASA Paris Nord Est, Collectif contre la tour Triangle, Collectif Auteuil-les Princes, Pas touche à mon stade, entre autres, en plus de SOS Paris. Sa présidence a été confiée à Agnès Popelin.

Le lancement de Paris Nature Environnement (PNE) a fait l’objet d’un article dans Le Parisien, à lire sur ce lien :

http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-75004/paris-les-defenseurs-de-l-environnement-sous-une-meme-banniere-27-11-2015-5318763.php

Vous pouvez contacter par e-mail Paris Nature Environnement :

ParisNE.contact@gmail.com

Nous ne pouvons que souhaiter longue vie et beaucoup de réussites à cette nouvelle association !