Posts tagged ‘Porte de Versailles’

29/12/2015

Tour Triangle : la demande du permis de construire déposée le 24 décembre !…

Le groupe Unibail-Rodamco vient de faire connaître qu’il a déposé la demande du permis de construire de sa « tour Triangle » à la Porte de Versailles (15e), le 24 décembre dernier. La demande concerne la deuxième version du projet conçu par  les architectes suisses Herzog & de Meuron, avec ajout d’un hôtel 4 étoiles.

Image de la communication d'Unibail Rodamco.

Image de la communication d’Unibail Rodamco… Oui, on est dans l’art naïf…

Ce projet d’un gratte-ciel de 180 mètres de hauteur, fait l’objet, depuis des années de très nombreuses contestations de multiples formes (auxquelles notre association a participé, associée au Collectif contre la tour Triangle) et d’un vote défavorable au Conseil de Paris en octobre 2014, pour finalement être adopté, dans sa deuxième version, le 30 juin 2015. Selon les porteurs du projet, l’immeuble devrait être livré en 2020 ou 2012. Loin de toute neutralité, la Mairie de Paris salue l’événement aujourd’hui en le présentant comme « un enjeu majeur pour l’emploi« . Toutes les vieilles recettes sont bonnes pour neutraliser ses opposants et gagner l’opinion publique…

Tours Roche à Bâle (seule la plus petite a été inaugurée en septembre).

Tours Roche à Bâle (seule la plus petite a été inaugurée en septembre).

Herzog & de Meuron sont les architectes de la tour triangulaire Roche, à Bâle (178 m. 41 étages, 500 millions de francs suisses) , inaugurée le 19 septembre dernier, le plus haut bâtiment de Suisse, conçu pour dépasser de 50 mètres la Prime Tower à Zurich (rivale sur le plan économique de Bâle). Le projet des Herzog & de Meuron y est toutefois bien plus ambitieux que celui envisagé pour Paris : Bâle n’aura pas seulement la première « tour triangle » (détestée par ses habitants, là-bas aussi). Les bâlois auront en plus, accessoirement, dès 2021, leur « tours Duo », avec l’achèvement de la tour  jumelle de la première (205 m), en forme de triangle également, ce deuxième bâtiment étant en cours de construction.

Dans la course aux hauteurs (et la folie des grandeurs) Paris ne pouvait pas laisser une ville provinciale d’un petit pays lui passer devant ! Sans compter en plus que ça permet de détourner le regard des parisiens de l’île de la Cité !

 

Revue de presse : 

Le Moniteur 29/12/2015

BusinessImmo 29/12/2015

L’Alsace 19/09/2015 Tour Roche à Bâle

SOS Paris 14/12.2014 Impact visuel… 

Le Canard enchaîné 24/07/2015 via SOS Paris

La Gazette des communes 24/11/2014 Thierry Paquot via SOS Paris

********

Pétition contre la Tour Triangle

Recours de SOS Paris contre la Tour Triangle septembre 2015

12/07/2015

Une pétition de dernière chance contre le projet si contesté de la tour Triangle

Une pétition de dernière chance CONTRE le projet de la « tour Triangle » à Paris, à signer sans tarder par ceux qui aiment Paris avec son cadre urbain et son patrimoine !

tour triangle

 

Cette tour de bureaux de forme pyramidale implantée à la Porte de Versailles, est projetée par la SCI Tour Triangle, filiale de Viparis, holding qui fait partie du groupe Unibail-Rodamco SE, et « société sœur » de la société d’exploitation du parc des expositions de la Ville de Paris, porte de Versailles.

Unibail-Rodamco est le premier groupe coté de l’immobilier commercial en Europe, présent dans 12 pays de l’Union européenne, membre du CAC 40 à Paris, de l’AEX à Amsterdam et du Euro Stoxx 50. Il détient 73 centres commerciaux, dont le Carrousel du Louvre, le Forum des Halles, la Galérie Gaité, à Paris, Vélizy 2, La Défense – CNIT,  La Défense – Les Quatre Temps, Aéroville, Rosny 2, Usines Center, Bay 1 Loisirs, Parly 2, Carré Sénart, Ulisse 2, Côté Seine, en région parisienne, sans compter ceux des 16 autres villes françaises. Sans non plus citer les centres commerciaux à l’étranger (Suède, Pays-Bas, Espagne, Pologne, République Tchèque, Autriche). Auxquels il aurait fallu ajouter les centres de congrès et les salons internationaux dont elle gère les sites d’accueil et l’organisation via ses filiales Viparis et Comexposium. Le groupe Unibail-Rodamco fait appel régulièrement aux cabinets d’architecture contemporaine mondialement connus.

Le projet Unibail-Rodamco/Viparis pour la Tour Triangle est planifié dans le cadre d’un bail à construction de 80 ans. Projet démesuré et à court terme, pour une ville qui dure depuis plusieurs siècles !

Projet jugé trop « énergivore », par les écologistes il est aussi désapprouvé par les parisiens qui aiment leur ville et qui rejettent les immeubles de grande hauteur, le considérant comme la porte ouverte à toutes les « démesures géométriques, prosaïques, archaïques et inhumaines » à venir, la modification du PLU engagée par la Mairie actuelle, le permettant désormais.

La question de la pertinence de la multiplication des bureaux à Paris, ville qui compte déjà un grand nombre de bureaux inoccupés, et à l’heure où les tours de la Défense se vident, n’a pas non plus fait fléchir les défenseurs du projet.

Rejetée une première fois par vote au Conseil de Paris, la tour Triangle a été soumise une deuxième fois aux élus de Paris le 30 juin dernier. Ce deuxième scrutin a vu des élus UDI et LR (ex-UMP) changer leur vote et le projet a fini par être adopté.

Officiellement, le chantier commencerait début 2017, pour une livraison au premier trimestre 2020…

Extrait du texte de la pétition : « La maquette ne ressemblera en rien au projet final, cette tour ne sera pas transparente, elle finira comme la Bibliothèque nationale de France, recouverte de rideaux opaques afin de préserver les bureaux de la lumière et de sa chaleur. Il y a des millions de m² de bureaux vides dans Paris, en construire de nouveaux est une aberration. Le verre n’est pas l’isolant idéal, il faudra produire plus d’énergie pour chauffer et refroidir les espaces de vie et de travail. La nuit venue, il en faudra d’avantage pour rendre la tour éclatante. Sa lumière parasitera visuellement et l’horizon et les faisceaux du phare de la tour Eiffel. Cette énergie gaspillée au nom de la mégalomanie participera au réchauffement climatique. Nous ne voulons pas d’un bâtiment énergivore à l’heure d’une catastrophe annoncée et de ses conséquences sur la biosphère, c’est un contresens ! »

Pétition à signer sur ce lien

Articles en rapport :

Au-delà de la Tour Triangle à Paris, un débat sur la métropole durable de demain, avec Thierry Paquot

Les tours, une menace pour Paris

La ligne d’horizon de Londres remise en cause par… The Economist !

Nouvelles tours à Manhattan: les New-Yorkais pestent contre la perte de lumière

(Pas de photo autorisée du projet de la tour Triangle)

16/11/2014

Pourquoi on dit « NON » à la Tour Triangle

Non à la Tour Triangle : un mauvais projet au mauvais endroit, un projet contre l’intérêt collectif. Cette tour de 180 m de haut sera en réalité une immense tour-barre de 200 m de long qui coupera le Parc des Expositions en deux et coupera Paris de sa banlieue… Les Parisiens et Franciliens y sont opposés à 64% : on leur a déjà fait plusieurs fois le coup de la tour, c’est un échec. La tour Montparnasse, les tours du 13e et du 15e ont été un échec urbanistique, économique, écologique et social comme le sera la tour Triangle vendue avec les mêmes arguments mensongers qu’il y a 40 ans. Ne répétons pas les erreurs du passé : la tour Montparnasse est le bâtiment le plus détesté de Paris ! 

1523481_751251701620359_8029588255049541512_oLes tours sont une fausse idée de la modernité, bien au contraire elles sont le symbole du naufrage de notre ancien monde et de ces fausses bonnes idées économiques qui nous conduisent tous au bord du gouffre.
Aujourd’hui à la Défense, les tours se vident les unes après les autres, on croule sous les bureaux vides en région parisienne, on les brade…
Par delà leur obsolescence, les tours sont terriblement couteuses pour la collectivité. La gestion d’afflux de milliers de personnes en un même point nécessite des investissements supplémentaires énormes en matière de transport, de sécurité, de flux, de traitements des égouts, déchets, de pollutions, d’énergie qui ne sont bien sûr pas pris en charge par l’investisseur qui lui s’intéresse uniquement à son coup financier.
Amputer le Parc des Expositions de la Porte de Versailles alors qu’il constitue un vivier extrêmement dynamique en matière d’emploi, n’est-elle pas une absurdité ? Le couper en deux et le mettre en péril pour y construire une tour de bureaux qui n’a rien à y faire, une aberration? Pire, cette tour redeviendra propriété des Parisiens à l’heure où il sera nécessaire de la rénover ou de la détruire à grands frais.
Pour toutes ces raisons et bien d’autres encore, il est urgent de dire stop à ce projet magnifié sur le papier mais humainement et collectivement aberrant, urgent de promouvoir la modernité de projets intéressants pour la collectivité : oui à des projets intelligents, durables, soutenables et porteurs d’emploi…
Nous espérons de nos élus au Conseil de Paris qu’ils sauront faire la part des choses et que les calculs politiciens n’entraveront pas l’intérêt général.
Comme la majorité des Parisiens qu’ils disent Non au mauvais projet Triangle !

**************************

Revue de presse 

La Tour Triangle, objet de toutes les controverses

Libération, 16/11/2014

http://www.liberation.fr/societe/2014/11/16/la-tour-triangle-objet-de-toutes-les-controverses_1143976

Extrait :

Les tours sont communément considérées comme des objets architecturaux peu écologiques: si elles permettent – théoriquement – une densification du bâti, elles sont aussi structurellement énergivores. «Contrairement à une idée reçue, le gratte-ciel est énergivore et ne saurait être vraiment +écologique+. La fabrication de ses matériaux de construction (béton performant, vitrage et aciers spéciaux sophistiqués) est coûteuse en énergie, puis lorsqu’il fonctionne, il s’avère particulièrement gourmand en électricité (aération, chauffage, bureautique, ascenseur)», écrivent Julien Damon et Thierry Paquot («Les 100 mots de la ville», Que sais-je? Septembre 2014).

(…)

 La vraie histoire de la Tour Triangle : le verre enfumé ! 

Atlantico.fr 16/11/2014
Lire : http://www.atlantico.fr/decryptage/vraie-histoire-tour-triangle-verre-enfume-1858601.html#VyPBW146gH2Pc6oM.99

Extraits :

« Une offensive de communication relayée par quelques plumes serviles veut faire croire aux Parisiens que le projet Triangle est une sorte de combat des modernes contre les ringards, de lutte entre le futur urbain et les tendances régressives de passéistes. Il ne faut pas tomber dans le piège de cette opposition truquée. Les conseillers de Paris qui voteraient pour ce projet porteraient une lourde responsabilité dans une opération qui apparaîtrait comme une réédition inepte de l’échec de la tour Montparnasse. » (…)

(…) « Il est né d’un crime originel, quand par peur d’affronter le groupe Unibail aux Halles, Delanoë avait torpillé le magnifique projet de l’architecte néerlandais Koolhaas et s’était lancé dans l’infinie médiocrité de ce qui allait devenir le bubon de Mangin et Berger. Pour la première et unique fois de ses deux mandats, en 2004, Delanoë avait été moqué par Libération et le Monde. Pour un homme qui ne pensait qu’à la communication et la manipulation des médias, l’affront était insupportable. Il fallait à tout prix effacer cette image de couardise.Il se mit donc d’accord avec Unibail pour lancer une opération de diversion, une tour qui serait symbole d’innovation et de courage. Au départ, il était question d’un hôtel et d’un centre de conférences. Preuve absolue de l’insuffisance du projet et de son caractère surdéterminé par des considérations médiatiques : ce programme s’est très vite révélé totalement irréaliste et on ne parle plus depuis deux ans que de banales surfaces de bureaux. Dans l’intervalle, Unibail recevait deux pépites : la pleine propriété du centre commercial des Halles et un renouvellement de sa concession du parc des expositions de la porte de Versailles. C’est ce qu’on appelle en langage imagé vendre ses chemises ailleurs. De plus, Unibail obtenait que l’implantation de la tour se fasse dans son enceinte mais en impactant au minimum les halls d’exposition. D’où l’utilisation d’une parcelle incongrue et le positionnement de biais de la tour. » (…)

Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/vraie-histoire-tour-triangle-verre-enfume-1858601.html#VyPBW146gH2Pc6oM.99

 

03/03/2014

Municipales à Paris: Nathalie Kosciusko Morizet: non à la Tour Triangle

INTERVIEW ENREGISTRÉE en octobre dernier. Vidéo et extraits de texte.

À quelques mois des municipales qui auront lieu en mars 2014, SOS Paris interroge les candidats à la Mairie de Paris sur leurs projets urbains et architecturaux concernant notre ville, et bien entendu, sur leurs intentions concernant les tours en projet.

Face à la caméra de SOS Paris, Nathalie Kosciusko Morizet, à l’occasion de son déplacement Porte de Versailles, s’est clairement prononcée contre le projet de la Tour Triangle.

L’interview a été réalisée le 4 octobre 2013, à la Porte de Versailles, avec le concours d’Olivier Rigaud et du Collectif contre la tour Triangle. Propos recueillis par Bernard Gazet.

Durée : environ 4 minutes. Pour voir la vidéo cliquez sur l’image.

Extraits des propos de Nathalie Kosciusko Morizet :

« Je soutiens les associations dans leur combat… » (…) « Paris c’est un urbanisme horizontal… » (…) « La Tour Montparnasse est le monument le plus détesté des parisiens »

« La Ville de Paris pratique une fausse concertation sur ce sujet comme sur beaucoup d’autres : on affiche le principe de la conceration, mais on n’ecoute pas, on n’entend pas, la concertation sert d’alibi. Moi, c’est peut-être ma ma pratique de l’écologie et mon expérience du Grenelle de l’environnement, je crois aux vertus du travail collectif. Surtout sur des sujets où tout le monde est en cause, tout le monde est concerné. Une tour, ça se voit de très loin, ça change le paysage de la ville. »

« Je demande solonnellement à la Ville de Paris de ne pas forcer la décision de ne pas accélèrer le tempo, de ne pas engager les choses de façon inhabituelle avant les élections. »

SOS Paris qui défend la skyline de notre ville et s’oppose au concept des tours pour une multitude de raisons (cf notre Recueil de textes) compte continuer à filmer des interviews des candidats, à la Mairie de Paris en vue des municipales.

***